co3… coronavirus, confinement, course à pied

κείμενο στα Ελληνικά

Depuis Barcelone et son marathon annulé, je n’avais plus rechaussé mes baskets. Pas un kilomètre en une semaine, ça commençait à me démanger. Manque de chance, la loi grecque m’impose (fort justement) un confinement de 15 jours, puisque je reviens de l’étranger, qui plus est d’une zone contaminée par le coronavirus. Pas question donc de retrouver mes chemins habituels, même si je n’y rencontrais jamais personne.

De plus, à ma grande surprise, je n’ai pas trouvé mon nom sur la liste des athlètes grecs de haut niveau autorisés à utiliser les installations sportives… je me demande bien pourquoi. Il a donc fallu que je m’organise tout seul.

Ayant la chance d’avoir un grand jardin, je me suis donc attelé à me créer ma piste perso d’athlétisme : tonte de toute la surface, nettoyage de la périphérie, taille des haies, j’ai mis presque deux jours à m’en sortir.

Ce matin, c’était la grande première, j’avais prévu de faire une petite sortie de 10 bornes, histoire de retrouver les sensations liées à la course à pied, mais aussi de décompresser par rapport à toutes les informations inquiétantes en provenance du monde entier.

10km, c’est finalement tout juste 44 tours de ma nouvelle piste, qui mesure donc 230m. On aborde tout de suite la double chicane des bougainvillers, le blanc et le mauve, juste avant de négocier les virages sud, celui de l’amandier en fleurs et celui des grenadiers. Il y a ensuite la chicane du coin compost, et puis on se lance dans la descente interminable vers les virages nord, et la partie magique du parcours : on sort du jardin pour emprunter le chemin qui longe la mer, 20m de liberté, avec les embruns, le bruit de la mer, et la vue sur Symi et la Turquie… Retour dans le jardin, il faut maintenant remonter toute la haie d’angéliques, vers le point de départ. 230m donc, avec un dénivelé total mesuré de… 1m… sur les 10 bornes de ce matin… Le plat pays qui est le mien !

Après cet essai, je me suis fait une check-list, concernant ma toute nouvelle piste :

  • ne pas oublier de tailler encore un peu les bougainvillers, c’est plein d’épines ces arbres-là ;
  • penser à planter des tomates-cerises à côté du coin compost, pour le ravito dans deux-trois mois ;
  • installer en septembre un casse-noix près de l’amandier ;
  • combler les deux trous, à la 45ème et à la 133ème foulée à partir du troisième grenadier.

Mes voisins ont bien rigolé en me voyant passer et repasser, mais ils vont devoir s’y habituer, vu l’ampleur que prennent les choses. Sinon, je suis un peu inquiet, il y avait aussi la psychologue du quartier qui me surveillait du coin de l’oeil, depuis sa fenêtre… Sans avoir l’air de rien, elle m’a même fait signe à un moment, plutôt sympa… mais je fais gaffe quand même : elle a travaillé des années en psychiatrie, elle a encore des entrées là-bas ; si ça se trouve, je vais me faire interner d’ici peu, et là-bas, je n’aurai plus que deux couloirs en L pour courir !

Mince, on n’est qu’à J+5 du confinement, ça promet pour la suite…

Prenez soin de vous tous, où que vous soyez…

8 réflexions sur “co3… coronavirus, confinement, course à pied

  1. L’article arrive à point ! Quand j’ai vu ta trace sur STRAVA, j’ai pris peur en te voyant tourner en rond dans ton jardin 🤪🤣 ravi de te voir en forme, prends soin de toi ✌️

      • Je tourne en rond autour de la maison et toi comment va la forme …. un reportage sur l’île de paros m’a fait penser à toi … plus de trace depuis mi mars ? Tout va bien ? ✊😷😅

      • Oui, tout va bien, je tourne aussi en rond dans mon jardin, dans un sens ou dans l’autre… j’ai mis quelques escaliers en bonus, histoire de varier les plaisirs, mais les vraies sorties me manquent. Patience, ça reviendra.
        (Question traces, je suis passé en privé sur strava 😉 )
        Prends soin de toi.

  2. J’adore… j’aimerais beaucoup faire la même chose dans mon jardin… mais la piste serait 220 mètres plus petite que la tienne, je ne suis pas sûr que c’est une bonne idée du coup!

  3. Bel article, avoir une portion de jardin c’est toujours utile pour les coureurs ! J’essaie de sortir quelques fois autours de chez moi pour courir, mais c’est pas toujours évident, j’essaie de me limiter. Hâte de pouvoir courir à nouveau librement !

    • Bonjour Nuancia, et merci pour le commentaire ! En effet, pas évident de continuer à courir, surtout pour vous en France où le climat semble plus tendu qu’ici, en Grèce… Patience, tout cela va passer, l’important est de trouver un équilibre pour supporter le confinement. Prends soin de toi !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s