Demandez le programme !

κείμενο στα Ελληνικά

L’été est fini, enfin façon de parler, parce qu’ici, les températures sont encore bien hautes et qu’on attend toujours les premières pluies…

DSCN0891-1

Mais bon, le mois de septembre s’achève, avec tous les changements classiques qu’il apporte, rentrée scolaire oblige. Cette année, ça a même été le gros chamboulement, ma 2ème fille a décidé de grandir sans que je m’en aperçoive, et la voilà qui m’annonce qu’elle démarre ses études supérieures… Evidemment, elle n’a pas choisi la fac du coin, et voilà, pour la 2ème fois seulement depuis 2011, je n’ai pas pu courir mon traditionnel semi-marathon à Symi, début septembre (bon, la 1ère fois, c’était pareil, l’entrée en fac de ma fille aînée, j’aurais dû me douter de quelque chose cette année, elles avaient bien préparé leur coup, toutes les deux). A la place du classique semi de l’île voisine, j’ai parcouru de nouveaux quartiers parisiens, en compagnie de mon bébé qui a grandi si vite, histoire de contrôler tous  les endroits où elle va vivre loin de moi cette année (et les années qui vont suivre).

Mon employeur n’ayant pas voulu me donner cinq ans de congés, il a quand même fallu que je rentre… Et là, évidemment, il faut bien combler le vide, j’ai donc décidé de reprendre la course à pied, que j’avais abandonnée depuis déjà… 10 jours.

Bref… 2 semaines et demie de reprise en douceur, avec presqu’exclusivement de l’endurance fondamentale, histoire de retrouver un rythme correct. Pas trop le temps de fainéanter, parce que l’automne arrive vite, et avec lui, mon nouvel objectif : le marathon de Florence, qui a lieu le 25 novembre !!!

Alors, voilà, à partir de lundi (ou plutôt mardi vu que le lundi est mon jour de repos côté course à pied), je démarre une mini-préparation-marathon, sur 9 semaines, en … 42 séances, évidemment ! Une séance par futur kilomètre, ça me plaît bien ! Bon, préparation, c’est un grand mot, parce qu’il n’est pas question pour moi de faire des séances très élaborées, genre fractionnés avec mesure précise de vitesse, de rythme, ou je ne sais quoi encore. Ce sera un programme tout en douceur, avec la part belle à l’endurance, et quelques rares séances un peu plus rythmées, histoire de varier.

La grande nouveauté, cette année, c’est que je vais doubler mes séances sur 3 jours, en faisant certains de mes allers-retours maison-boulot à pied… Un peu par souci écolo, mais surtout pour améliorer mon endurance, qui est mon gros point faible, je l’ai bien vu sur toutes mes courses passées. En gros, donc, trois séances doubles mardi, mercredi, jeudi, une petite séance le samedi, et la sortie longue classique du dimanche. Si j’ai le temps (et l’envie), je sortirai mon vélo pour une séance supplémentaire, mais l’idée est d’accumuler des bornes à pied, plus que par le passé, pour enfin éviter les grosses difficultés de fin de marathon… Parce que le but de ce marathon, le premier d’une (j’espère) longue série à l’étranger, c’est bien le plaisir : quoi de mieux que de courir dans une ville inconnue sur cette distance mythique, et d’en profiter pour voyager avec ma muse personnelle…

Voilà, pour ceux que ça intéresse, mon ‘plan’ se trouve ici, je le mettrai à jour au fur et à mesure…

Screenshot 2018-09-21 18.25.21

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s