J’ai donc reçu mon numéro de dossard…

κείμενο στα Ελληνικά

Depuis en gros 5 mois, mon schéma d’entraînement est orienté vers cette course qui est mon 2ème gros objectif de 2017, le marathon d’Athènes : trois mois pour retrouver un volume d’entraînement satisfaisant, et les 9 dernières semaines à suivre un programme spécifique ‘marathon’, trouvé sur le site runners.fr.

J’avais finalisé mon inscription dès le mois de mai, mais c’est seulement il y a trois jours que j’ai enfin reçu mon numéro de dossard… C’est toujours un moment particulier, mais cette année mon plaisir est vraiment gâché par un souci de santé qui vient perturber ma fin de préparation.

Pour ceux qui me suivent depuis longtemps, j’ai un problème récurrent au dos, une hernie discale au niveau de la dernière vertèbre lombaire, qui m’avait parfois lourdement handicapé… avant que je découvre cette passion pour la course à pied ! Depuis mes débuts, en 2010, ces problèmes de dos ont en effet plus ou moins disparu, mais ils reviennent à l’occasion, sans prévenir… Et là, ma hernie a choisi le pire des moments pour se rappeler à moi, juste au moment où ma préparation s’achevait, à 15 jours du départ.

Alors que j’aurais dû progressivement diminuer le volume d’entraînement, histoire de faire du jus, comme on dit, j’ai en fait tout arrêté depuis mardi dernier… Et à me voir boîter comme un petit vieux centenaire perclus par les douleurs, on aurait pu se demander si c’était bien moi qui étais inscrit au plus prestigieux des marathons !

Difficile de trouver les raisons de cette réapparition de mon hernie. Est-ce le changement de temps ici à Rhodes, avec une grosse baisse des températures et l’arrivée des premières pluies ? Ou bien ma participation dimanche dernier comme bénévole au dernier triathlon, où je suis resté plus de 5 heures en position debout à réguler la circulation des cyclistes ? Ou bien encore la fatigue accumulée par mon programme d’entrainement ? Sans doute un peu des trois… Peu importe finalement, c’est dès lors une course contre la montre qui est lancée, contre la douleur.

Anti-inflammatoires, massage au voltarène, et surtout repos complet… cinq jours après, les douleurs sont atténuées, mais les interrogations restent innombrables. Ma ‘dream team’ se moque souvent de moi et de mes douleurs plus ou moins imaginaires qui surviennent immanquablement dans les jours qui précèdent une grosse compétition, mais là c’est totalement différent, et c’est assez déstabilisant.

Mais bon, arrêtons de se plaindre, il y a bien pire dans la vie, et il est temps de me remettre dans la dynamique festive qui entoure ce marathon historique… 18 500 inscrits pour les 42km (record), et sur l’ensemble des courses, 51 000 participants venant de 101 pays !

Pour ce qui me concerne, je vais démarrer au beau milieu de tout ce beau monde, dans le sas 7, dimanche vers 9h15… avec le dossard 8212 !!!

42

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s