Le profitis Ilias en 4 sommets : compte-rendu

Le 17 août, c’était enfin l’occasion de tester mon parcours à travers cette montagne que j’aime tant et qui domine toute ma région. J’avais programmé cette sortie longue en fin de printemps, mais une entorse arrivée en pleine préparation m’avait privé de ce plaisir.
Ce n’était donc que partie remise, une fois rétabli, j’ai repris l’entraînement, et mis à profit cette période estivale, sans course de prévue, pour retenter l’expérience.
La préparation s’est déroulée sans pépin, et ce matin du 17, tout est prêt, y compris mon bidon où j’ai noté mes temps de passage prévisionnels pour chacun des 4 sommets qui sont au programme de la ballade.

CR1

Un temps mini, un temps maxi, mais je vais un peu dans le flou, le dénivelé est quand même assez important, et la chaleur va être au rendez-vous. Et en effet, je vous le dis tout de suite, ces temps ne seront pas respectés !

Lever de très bonne heure pour déjeuner et pouvoir digérer, je me recouche une petite heure avant de prendre une douche, et de me préparer à partir. Je ne suis pas seul, ma dream team m’accompagne, et va assurer les ravitaillements : deux passages près de l’hôtel Elafos, aux kilomètres 13 et 24. Mon équipe a bien fait les choses : je trouve un joli message à mon réveil, je vais pouvoir le méditer pendant la sortie (« Souhaite que la route soit longue : remplie d’aventures, remplie de connaissances » – Kavafis)

CR2

Bref, le départ est donné, à 8h30, depuis le village d’Eléousa. J’ai décidé de changer l’ordre des sommets, et de commencer par celui qui domine ce petit village. L’accès est en effet assez difficile, et je préfère éviter de le faire en fin de sortie, où je serai fatigué et moins attentif. Ma cheville est à peu près rétablie, mais je préfère la ménager.
Après donc un petit kilomètre sur route, je bifurque dans la forêt, à moi les chemins de terre…

CR3

… et les rencontres sympathiques avec les chèvres du coin !

CR4

Ça monte dur, ça devient très caillouteux, et les pulsations commencent déjà à chatouiller la zone de la résistance dure. Le paysage est néanmoins fantastique, très sauvage.

CR5

Le premier sommet est atteint en 44’30, pour 6.3km, avec un dénivelé positif de 388m. Je suis déjà un peu en retard par rapport à mes estimations…

Heureusement, j’aborde un long passage plus facile, sur route, avec tout d’abord un longue descente, puis une montée régulière vers mon premier ravitaillement

CR6

1er ravitaillement au kilomètre 13, après déjà 1h29 de course… Je suis revenu dans ma fourchette de temps, mais le gros morceau arrive.

CR7

C’est tout d’abord la montée vers le deuxième sommet du parcours : c’est le point culminant de la montagne du Profitis Ilias (environ 800m), et cette montée, je ne l’avais pas reconnue à l’entraînement, je me la réservais pour aujourd’hui. Temps de passage au sommet : 1h52, pour 16.5km, et un dénivelé cumulé de 743m. Malgré la brume, la vue est superbe, vers les autres îles du Dodécanèse, Chalki)

CR8

Grosse descente derrière, je m’économise, parce que je sens que la fatigue commence à poindre. Et c’est déjà reparti pour le troisième gros morceau… Du chemin que j’emprunte, on le distingue de loin ce sommet 3, et je sais déjà que la pente est rude sur le dernier tronçon (du 15%, reconnu à l’entraînement)

CR9

Du sommet, je me retourne et admire le sommet de la montagne, déjà loin derrière. Mon temps de passage s’éloigne des prévisions : 2h33 pour 23km, avec un dénivelé cumulé de 869m.

CR10

Je redescends vers mon 2ème ravitaillem

ent, heureusement tout près de là (km24).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ravitaillement en eau, mais surtout réconfort d’échanger deux-trois paroles avec mes fidèles supportrices.

CR11

Le reste est plus simple, mais il reste encore le dernier sommet, et 10km à faire !

Passage au 4ème sommet, qui surplombe le gros village d’Apollona, après 3h02 de course (26.7km et 932m de dénivelé cumulé)

CR13

Enfin, interminable descente jusqu’à mon point de départ… J’avais pensé pouvoir rattraper un peu de temps sur cette portion, mais difficile d’accélérer, plus trop de force pour le faire. Je finis tout de même en bonnes conditions, après une belle sortie de 3h50, pour 34.1 km, et un dénivelé total de 978m !

CR14

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s