Le Profitis Ilias en 4 sommets, préparation, 2ème

Voilà, mon projet de course sur la montagne du Profitis Ilias est enfin relancé !
La cheville va mieux, même si elle n’est toujours pas totalement remise, mais ma reprise en douceur, depuis le mois de juin, me permet de reprogrammer cette course OFF.
En bref, cette « course », ou plutôt cette grosse sortie longue, va m’amener à parcourir la chaîne de montagne du Profitis Ilias, en passant par 4 de ses sommets. Pour ceux que ça intéresse, la description du parcours est ici.

La préparation sera assez brève, 4 semaines, au rythme de 4 ou 5 séances hebdomadaires : la sortie longue le dimanche, la plus importante évidemment, une sortie en mode fartlek en milieu de semaine, sur les chemins vallonnés de Agio Soula, et deux footings tranquilles au bord de la mer ou en plaine. Plus une 5ème séance éventuelle, avec des fractions plus rythmées, si mon planning le permet. Bref, un programme 100% plaisir, sans les contraintes liées à une préparation de course officielle.

1ère sortie longue, le 27 juillet : SL22.2K-607D+ … 22.2km pour un dénivelé total de 607m

PI 22K 587D+

Départ classique depuis le village d’Eléousa, avec son joli bassin circulaire. Passage à Fountoukli, avec un deuxième point d’eau fraîche bien venu, puis les choses sérieuses démarrent. C’est la montée parfois bien forte, jusqu’au sommet où sont installées les antennes des télés privées, au-dessus du village d’Apollona. C’est le sommet n°2 de mon parcours futur, je le teste pour la première fois. Sur les derniers 1000m, la pente est vraiment raide, mais quel panorama de là-haut !
Pas de répit, je redescends par le chemin de terre qui contourne le Profitis Ilias par le Sud, puis descends fortement vers le village d’Apollona. En arrivant au réservoir d’eau potable qui surplombe le village, je reprends un chemin forestier, qui remonte vers le Nord, et me ramène à la route empruntée à l’aller. Retour par Fountoukli, jusqu’à mon point de départ.

Belle sortie, avec trois portions que je n’avais encore jamais parcourues à pied, toujours un plaisir de tester de nouveaux chemins.

Au niveau des données d’entraînement, sur les 2h25 de la sortie, 55′ en endurance, 1h30 en résistance douce, et 2′ d’ascension du sommet en résistance dure. Fréquence cardiaque moyenne de 151 pulsations (82% de ma fréquence maximale), avec un pic à 174. Rythme moyen : 6’33 » au kilomètre.

2ème sortie longue, le 03 août : SL25K-626D+ … 25km pour un dénivelé total de 626m

PI 25K 626D+

Traditionnelle entrée en matière, avec la montée jusqu’à l’hôtel Elafos, depuis la source Koskinisti à Eléousa… Passage à l’hôtel en 56’20, soit en gros mon temps habituel, mais les pulsations sont à chaque fois meilleures, plus maîtrisées. Cette fois, je poursuis la montée et vais faire le tour du sommet principal du Profitis Ilias pour atteindre de l’autre côté le camp de vacances Kataskinosi. Ensuite, 6km de pistes, avec une jolie source au nom charmant (« Tragoudi », la chanson) qui me permet de me rafraîchir. Je rejoins le sommet Eptaportes, puis redescends tranquillement vers mon point de départ.

Côté chiffres, 2h35′ au total, dont 1h35 en endurance, et en gros 1h en résistance. C’est mieux au niveau répartition, la fréquence cardiaque moyenne est d’ailleurs nettement moins élevée : 145 pulsations, soit 78% de ma fréquence maxi. Pic à 170, au sommet de Eptaportès, où j’ai croisé des touristes en jeep, ce qui est vraiment rare à cet endroit ! Rythme moyen sur la sortie : 6’26 » au kilomètre.

Voilà, c’était ma dernière sortie longue en montagne, avant « la course ». La semaine prochaine, sortie en plaine, histoire de recharger les batteries. Et dans deux semaines donc, ce sera le même parcours, mais en passant par les 4 sommets, que j’ai évités aujourd’hui 🙂

 

3ème sortie longue, le 10 août : SL21K-264D+ … 21km pour un dénivelé total de 264m

SL10-08

Ce devait être une sortie tranquille, en plaine… Deux imprévus sont venus chambouler mon programme  :

– d’une part une côte au kilomètre 10 que je n’avais jamais empruntée et que j’ai sous-estimée, malgré openrunner… une fois en bas de cette montée, impossible de me raisonner, j’ai voulu la monter au train, les pulsations ont grimpé également, en flèche ;

– et d’autre part, les températures infernales ce matin… faut dire que je ne suis pas parti très tôt, et que c’est la canicule en ce moment. Pas beaucoup d’ombre sur le parcours, et ce fut dur.

A part ça, j’étais tout de même content de la sortie, je suis allé reconnaître de nouveaux chemins, entre les villages de Fanès et Kalavarda. Retour avec 4 km au bord de l’eau, mais vraiment au bord, mes nouvelles new balance ont même testé la température de l’eau à deux-trois endroits.

Côté bilan, pas glorieux, du fait des conditions bien chaudes : 20.9km en 2h17, dont 46′ seulement en endurance, 1h12 en résistance douce, et quand même 19′ en résistance dure… Moyenne des pulsations cardiaques, 153 (83%), avec un pic à 178 (96%), ce que j’atteins vraiment très rarement à l’entraînement ! Pour une sortie tranquille, c’est réussi 😦

Il va vraiment falloir que je lève le pied cette semaine, pour faire du jus en prévision de la course de dimanche !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s