Le Profitis Ilias en 4 sommets… préparation

Le Profitis Ilias en 4 sommets, un beau parcours, dans un décors grandiose, sauvage et naturel, mais très exigeant… Je l’ai présenté en détail ici.

Pour aller au bout de ce parcours, j’ai donc décidé de le préparer comme une compétition, même si ce sera à nouveau plus une sortie très longue, et que le paramètre chrono n’a finalement que très peu d’importance… Tout est axé sur le plaisir de courir, de découvrir de nouveaux chemins, de sillonner à pied cette belle chaîne de montagnes.

Comme pour une préparation marathon, je vais donc augmenter petit à petit la difficulté de ma sortie longue du week-end : 6 semaines jusqu’à la course, soit 5 sorties longues à programmer, en jouant sur la distance et sur le dénivelé total, qui vont tous les deux s’accentuer.

Le reste des séances, pendant la semaine, sera consacré à l’endurance fondamentale, puisque je vais travailler la résistance sur les nombreuses portions en côtes, le dimanche. Mon principe est de respecter sur la semaine, autant que possible, un pourcentage de 80% de mon temps d’entraînement en endurance fondamentale. Pas facile avec des sorties longues en montagne… Mais encore une fois, priorité au plaisir pour cette période sans échéance officielle, je vais m’autoriser quelques écarts, même si mon coach de mes débuts, Bben, râlerait en lisant cela.

Ici, je vais donc vous présenter mes sorties longues, chaque semaine.

***

On commence par la sortie du 27 avril, la SL17.2K 452D+… comprenez Sortie Longue de 17,2 kilomètres, avec un dénivelé positif total de 452m ! C’est une première distance, mi-longue en fait, histoire de se mettre en jambe.

PI 17K 452D+

Départ d’Eléousa, avec une section en légère montée de 3km jusqu’à Fountoukli, pour m’échauffer. Après la petite église de Saint-Nicolas, les choses se corsent, je rentre dans le dur, avec une côte quasi-ininterrompue sur 4km. La pente est de plus assez forte, assez régulière, et mène jusqu’au sommet situé au-dessus du village de Platania… Ce sera dans mon parcours final, le 4ème et dernier sommet. La route est asphaltée jusqu’en haut, parce qu’elle mène aux nombreuses antennes qui y sont installées, ainsi qu’à une petite caserne. Pour redescendre, en revanche, je suis un petit chemin pierreux assez difficile, surtout sur le premier kilomètre… Pas du tout entretenu, il n’est plus accessible en voiture, le chemin ayant été coupé à plusieurs endroits par les torrents des hivers précédents. Des pierres partout, il faut vraiment faire attention aux chevilles, au point même que profiter de la vue, pourtant magnifique, est délicat. Ce chemin m’amène juste au-dessus de Platania, puis s’oriente vers Eléousa, en traversant un petit plateau très charmant. La sortie est loin d’être terminée, je vais rejoindre de nouveau Fountoukli, cette fois par un chemin de terre un peu en contre-haut, parallèle à la route classique, que je reprends au retour pour rejoindre mon point de départ.

Voilà, un joli parcours, avec des couleurs splendides en cette époque printanière, plein de fleurs partout, et le vert de la forêt, omniprésent !

Au niveau bilan, la sortie a été plutôt bien gérée… 1h en endurance, 45′ en résistance douce, et 4′ en résistance dure. Fréquence cardiaque moyenne de 148 pulsations à la minute (80% de ma fréquence maxi), et un pic à 175 (95%) dans la montée. Sensations très bonnes, et finalement le rythme moyen n’est pas si mal, autour de 6’21 » au kilomètre.

***

2ème sortie, avancée au samedi 3 mai, la SL20.5K609D+… 20,5 kilomètres, et un dénivelé de 609 au total !

PI 20K 609D+

Les six premiers kilomètres sont identiques à la première sortie, mais à mi-chemin sur la montée, je bifurque et redescends de l’autre côté de la montagne, vers Apollona… Nouvelle descente, un peu difficile au départ, mais ensuite nettement mieux entretenue, je peux en profiter pour accélérer et prendre du plaisir à courir un peu plus rapidement. Je rejoins la route Platania – Apollona (celle du semi de mars), pour 1500m, jusqu’à la petite église de Agios Pétros. Là, je récupère un autre chemin de terre, celui-ci nettement plus pentu… pas loin de 10% de pente ! 4 kilomètres de montée, jusqu’au fameux sommet n°4, cette fois-ci dans les nuages, puis vous connaissez la suite, c’est le même tracé que pour la première sortie, sauf que je rejoins Eléousa directement, sans repasser par la case Fountoukli.

Au passage, je peux admirer les dernières orchidées sauvages de la saison, mais surtout la sauge en fleur, les cistes, les pissenlits, et autres… Je dérange aussi un serpent, qui se faufile sur le chemin entre Platania et Eléousa, tout étonné sans doute de voir passer un animal à deux pattes !

Bonnes sensations également aujourd’hui, mais la douleur à la cheville droite (qui m’accompagne depuis le début de l’année) se réveille, sans doute à cause des appuis difficiles sur les chemins pierreux. Sortie de 2h11, dont 55′ en endurance, 1h04 en résistance douce, et 12′ en résistance dure. Fréquence cardiaque moyenne de 150 pulsations par minute, pour un maxi enregistré à 172. Rythme moyen sur la sortie : 6’23 » au kilomètre.

***

3ème sortie, le dimanche 11 mai, la SL25.5K639D+… 25,5 kilomètres, pour un dénivelé de 639.

PI 25K 639D+

Pour épargner ma cheville droite qui commence à m’inquiéter un peu, je décide de changer le parcours prévu, et d’adapter celui programmé la semaine suivante… Il y a en effet beaucoup plus de portions sur route, les appuis seront plus faciles, surtout que les bas-côtés sont sur le Profitis Ilias souvent recouverts d’épines de pins, donc assez souples.

Départ classique de Koskinisti, à Eléousa, je vais suivre la route classique qui passe par Fountoukli, jusqu’à l’hôtel Elafos… Très belle route très ombragée, avec une jolie pente sur trois kilomètres après Fountoukli (8% de moyenne, quand même). Pour une fois, le parcours est très emprunté, tous les cyclistes de l’île se sont donnés rendez-vous pour effectuer la montée. Après l’hôtel, je poursuis la montée, jusqu’à l’intersection vers le sommet principal. Ce sommet, qui culmine à 800m, je me le réserve pour le jour de ma course OFF, pas question d’essayer avant ! Je redescends donc de l’autre côté, pour rejoindre Kataskinossi (un camp de vacances, au-dessus d’Apollona). A partir de là, je pars dans de la piste, en relativement bon état. Je m’attaque ensuite au sommet d’Eptaportes, le 3ème sommet de ma course, je tiens à le reconnaître celui-là, parce qu’il sera situé tout de même en fin de parcours. La montée est courte, mais bien rude, au kilomètre 18, mais la vue grandiose le vaut bien… Vue imprenable sur Apollona, au Sud, sur la plaine du Nord, mais aussi sur les autres sommets du Profitis Ilias, de part et d’autre. La fin de la séance est plus tranquille, avec tout de même 400m de descente vraiment délicate, avec une pente de plus de 15%, dans la pierraille !

Au final, très belle sortie, que cette montagne est belle ! Les pulsations, un peu hautes, du fait du dénivelé : sur les 2h42 de course, seulement 51′ en endurance, pour 1h42 en résistance douce, et 9′ en résistance dure. Fréquence cardiaque moyenne de 153 pulsations par minute (83%), pour un maxi enregistré à 177, à l’arrivée au sommet 3. Rythme moyen sur la sortie : 6’19 » au kilomètre.

***

😦 La tuile… Je la sentais venir, cette blessure… Ma cheville n’a pas tenu, la douleur qui se réveillait petit à petit m’a forcé à stopper l’entraînement. Pas question de risquer plus grave, mieux vaut lever le pied, c’est le cas de le dire ; et même si c’est bien difficile d’interrompre cette préparation qui me plaisait tant, il faut voir les choses avec optimisme. La montagne ne va pas bouger, ce n’est que partie remise, je reprendrais ce programme ultérieurement ! Et comme le dit ma dream team, mieux vaut maintenant qu’en automne, où mon programme est plus chargé… Maintenant, place au repos…

Publicités

2 réflexions sur “Le Profitis Ilias en 4 sommets… préparation

    • Merci Eric 😉
      Quand on n’a pas grand chose de disponible comme compétitions autour de soi, on est obligé d’en programmer soi-même… mais ce n’est que du plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s