Semaine 50

Pour des raisons climatiques d’une part (températures très basses et tempête avec des rafales de vent atteignant les 10 Beaufort… on a même vu un bateau porte-conteneurs couler en plein port de Rhodes mercredi !) et surtout pour reposer ma cheville droite douloureuse, cette semaine a été très allégée, côté entraînement : deux séances seulement, hier (samedi) et ce matin.

Hier, sortie classique avec ma fille, avec une portion commune en bord de mer, tranquillement… la mer avait repris un aspect bien plus calme, rien à voir avec ces jours derniers.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aujourd’hui, sortie longue au programme… Pour augmenter mon endurance, je vais garder systématiquement ma séance dominicale allongée, au minimum 1h30… sans forcer côté vitesse. Je vais en profiter pour découvrir tous les chemins possibles près de chez moi, sur le secteur compris entre Tholos au Nord-Est, Fanès au Sud-Ouest et Dimilia plein Sud.

Et je suis comblé, il y en a des kilomètres de chemins sur cette région mi-agricole, mi forestière… J’en connais déjà un certain nombre, de par mon travail, mais là, les parcourir à pied donne un tout autre point de vue !

Ce matin, donc, direction Dimilia par la route, puis bifurcation au niveau du moulin à olives vers Fanès… Chemins archi-connus jusqu’au kilomètre 8, puis on tente de rejoindre le versant opposé par un chemin trouvé grâce à google earth. 4 kilomètres inconnus, avec selon mes informations, une belle côte au programme :

photo 0

Côté paysage, je ne suis pas déçu, la nature est fantastique en cette saison, et rien ne vient troubler le calme qui règne ici :

photo 1

Et me voilà dans la zone encore inconnue : au fond j’aperçois la crête où je dois normalement accéder pour redescendre vers Soroni… en effet, ça a l’air bien pentu, vu du bas… un vrai mur, mais bon, puisque je suis là…

photo 2

Et là, à mi-hauteur, un passage pas prévu sur google earth… plus de chemin, les pluies torrentielles ont tout emporté…
Je fais quoi, maintenant ?

photo 3

Bon, un peu d’escalade, quelques égratignures, et une petite frayeur, me voici de l’autre côté… je poursuis l’ascension et suis récompensé de mes efforts en parvenant au sommet… La vue est à couper le souffle !

photo 4

photo 5

Le reste de la sortie est facile, en pente régulière jusqu’au bord de mer.
Bilan de la semaine, un peu plus de 24 km pour 2h37 de course… La douleur à la cheville est toujours présente, ça commence à m’ennuyer un peu, même si elle est largement supportable. J’espère qu’elle ne va pas compromettre mon programme de préparation pour le 10 km de janvier…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s